Combien d’années d’études faut-il pour devenir ingénieur ?

Accueil » FAQ : toutes les réponses à vos questions » Combien d’années d’études faut-il pour devenir ingénieur ?

Contactez-nous pour en savoir plus sur nos programmes

Vous souhaitez nous rejoindre ?

Combien d’années d’études faut-il effectuer pour devenir ingénieur ?

D’une manière globale, le diplôme d’ingénieur s’obtient au bout 5 années d’études au total. Devenir ingénieur nécessite un long cursus et un haut niveau de qualifications. Pour autant, la durée de formation dépend de différents critères et peut varier selon les profils. Les deux premières années représentent un cycle préparatoire et se concentrent sur une harmonisation des connaissances au niveau général. Les années suivantes sont axées sur l’orientation et la spécialisation dans un domaine de compétence, au sein d’une école d’ingénieur.

Est-ce qu’on peut intégrer une école d’ingénieur après le bac ?

Il est possible de rentrer en école d’ingénieur directement après le bac. Les élèves ingénieurs ayant fait ce choix  représentent 25 %  des candidats.

Pour suivre cette orientation, l’étude de validité du candidat s’effectue de la première et la terminale, en complément de concours finaux basés sur les programmes de Terminale scientifique. Le cursus post bac peut prendre plusieurs forme selon les profils :

  • Le parcours d’études post bac peut démarrer par deux années de classes “prépas intégrées” dans le lycée d’origine. Se rapprochant d’une prépa standard, la méthode mêle à la fois un enseignement théorique, allégé en cours magistraux, allié à des travaux pratiques venant consolider les acquis de l’étudiant. Une pédagogie professionnalisante donnant la part belle au travail en équipe et aux projets concrets. La répartition dans les grandes écoles se fera en fonction de classement individuels et des résultats tout au long de l’année.
  • Les classes préparatoires aux grandes écoles préparent en 2 années les étudiants à un vaste choix d’établissements spécialisés. Elles proposent plusieurs filières à choisir selon ses préférences et ses envies d’orientation. Parmis elles, on peut citer en exemple :
    -Physique et science de l’ingénieur
    -Mathématique et physique
    -Biologie, chimie et science de la terre
    -Technologie et biologie

Est-ce qu’on peut se réorienter vers une école d’ingénieur pendant ses études supérieures ?

Il est possible, en plein cursus, de changer d’avis et revoir l’axe de son orientation. Des disciplines peu convaincantes pour l’étudiant, des échecs en examens… Certains élèves peuvent faire évoluer leurs envies et effectuer un virage vers d’autres filières, comme une école d’ingénieur par exemple. Dans ce cas concret, un système de passerelle existe.

Le cas de figure n’est pas minoritaire. Pour exemple, on dénombre 85 pour cent de non admis après la première année de PACES (étude de santé). Face à la difficulté du cursus, nombre de candidats tentent de trouver une nouvelle orientation, plus en adéquation avec leurs compétences.

Face aux plus mauvais résultats, le changement peut s’effectuer dès la fin du premier semestre. Ainsi, une seconde chance est possible bien que soumise à sélection. 

Les résultats au bac ainsi que les notes obtenues dans l’enseignement supérieur seront prises en compte dans l’évaluation de l’étudiant, accompagnés d’un entretien oral préalable.

Certaines écoles proposent des remises à niveau accélérée dès le mois de mars pour préparer à la rentrée de Septembre. A ce titre, l’ECE est la première école à mettre à disposition la Prepac, une formation spécialisante pour intégrer un cycle d’ingénieur post bac. Elle est proposée à des filières extérieures, comme les études de médecine. Leur place est garantie en école après un passage réussi via les passerelles.

Quels sont les avantages du métier d’ingénieur ?

Faire le choix des études d’ingénierie comporte de nombreux avantages.

  • En premier lieu, le secteur de l’ingénierie couvre une palette particulièrement vaste de secteurs d’activités. L’offre est multiple et contient de nombreux types de profils. De plus, il est possible de passer d’un domaine à l’autre et combiner des compétences complémentaires dans plusieurs secteurs. Les métiers d’ingénierie peuvent être exercés dans de nombreux domaines :
    – Nucléaire
    – Cybersécurité
    – Environnement
    – Géologie
    – Défense
    – Aéronautique
    – Biotechnologies…
  • La grande versatilité du métier d’ingénieur est donc un véritable atout sur le marché du travail
    Les hautes compétences d’un ingénieur assure, d’une manière générale, un salaire confortable. Bien entendu, les revenus sont relatifs au niveau d’expérience, des écoles traversées et du niveau d’études. En début de carrière, le salaire moyen tourne autour de 35 000 euros brut. Les possibilités d’évolution sont très importantes, tant dans la fonction exercée que dans les secteurs de compétence. En fin de parcours, en moyenne, les revenus peuvent passer du double au triple.

Quels sont les inconvénients du métier d’ingénieur ?

Même s’il est vrai que le métier d’ingénieur peut faire rêver par la variété d’emplois qu’il propose, ainsi que son salaire très attractif, c’est un domaine exigeant qui peut comporter des inconvénients.

  • De hautes responsabilités impliquent un très haut niveau d’études. Cinq années d’apprentissage particulièrement exigeantes et rigoureuses. Tout au long de son cursus, la pression des formations continues, des examens finaux et des stages en entreprises représente un cheminement long et intense pour un étudiant. Formant les ingénieurs de demain, les grandes écoles exigent donc, en continu, un très haut niveau de compétence. Ce tri sélectif peut représenter pour les élèves une charge mentale non négligeable.
  • En plus d’une certaine pénibilité durant les études, le coût de la formation est un élément à prendre en compte. Devenir ingénieur n’est pas, de prime abord, accessible à tous malgré les possibilités d’aides au financement. En école publique les frais de scolarité peuvent s’afficher aux environs de 600 à 800 euros l’année. Les écoles privées, en revanche, peuvent tripler ce chiffre. La mixité sociale s’en voit fortement impactée et cela entretient un déséquilibre quant aux chances de certaines couches sociales à accéder au métier d’ingénieur.

En savoir plus sur la formation ingénieur

Mis à jour le 19 mai 2022