Comment devenir un ingénieur conseil ?

Accueil » FAQ : toutes les réponses à vos questions » Comment devenir un ingénieur conseil ?

Qu’est-ce qu’un ingénieur conseil ? 

Un ingénieur conseil a pour mission de prodiguer son expertise aux professionnels de différents secteurs, dans une approche de proximité et d’écoute. Sa mission consiste à prendre en charge tous les aspects d’un projet et d’élaborer des solutions adaptées aux problématiques de terrain. Ainsi, Il est chargé de développer des solutions innovantes dans le respect des contraintes budgétaires.

Les compétences d’un ingénieur conseil couvrent quasiment toutes les spécialités, d’autant que de nombreuses combinaisons complémentaires sont possibles. Pour mener à bien la réalisation d’un projet, les connaissances techniques et théoriques s’étendent sur des domaines très vastes. Ils peuvent ainsi exercer dans de nombreux corps de métier :

  • l’urbanisme
  • l’administration
  • l’architecture
  • la géoscientifique
  • la haute technologie
  • l’archéologie
  • l’économie
  • la négociation foncière
  • l’écologie…

Quelles sont les autres appellations en français et en anglais pour parler d’un ingénieur conseil ? 

On trouve différentes appellations pour désigner un ingénieur conseil :

  • En français :
    • consultant confirmé
    • génie conseil

  • En anglais : 
    • consulting Engineer
    • engineering consultant

Quelles sont les missions de l’ingénieur conseil ? 

Que ce soit dans le domaine public ou privé, un ingénieur conseil est chargé d’à peu près tous les postes que couvre le développement d’un projet. Des études préalables jusqu’aux travaux finaux, en passant bien sûr par la négociation des contrats, c’est grâce à ses compétences multiples qu’il peut accomplir le travail de plusieurs corps de métier. L’ingénieur conseil met toute son expertise au service du client sur des sujets économiques, techniques ou même environnementaux. Il évalue les problématiques et propose des solutions adaptées. 

Ainsi, en amont d’un projet, l’ingénieur conseil est en charge de :

  • L’étude de faisabilité du projet
  • Les études axées sur l’impact environnementaux du projet
  • Les études d’investissements et de crédits
  • Réaliser les plans et les calculs
  • Réaliser des relevés topographiques
  • Réaliser un projet test avec prédimensionnement
  • Effectuer un cahier des charges énumérant les besoins technique
  • Réaliser les démarches administratives, avec demandes d’autorisation et permis de construire

Pendant l’élaboration du projet, l’ingénieur conseil est en charge de :

  • Sélectionner les entreprises expert en bâtiment
  • Diriger l’exécution des travaux sur le chantier et contrôler l’avancement des travaux
  • Respecter le budget et contrôler les paiements des fournisseurs
  • Coordonner les différents corps de métier
  • Gérer les conflits potentiels entre les différents intervenant sur le chantier
  • Vérifier la bonne conformité du cahier des charges

Face à la complexité de ses diverses tâches, l’ingénieur conseil travaille main dans la main avec le maître d’ouvrage qui lui délègue différentes missions dans des constructions d’ampleur. L’ingénieur conseil vient surtout compléter le manque de connaissances dans certains domaines du superviseur. Il est en quelque sorte le second cerveau pour coordonner les opérations. Son esprit d’indépendance lui permet de prodiguer son expertise à chaque étape du développement.

Comment devenir un ingénieur conseil ? (études, stages, formation…)

Le métier d’ingénieur conseil nécessite un haut niveau d’études. Les filières scientifiques sont donc vivement conseillées même si la maîtrise d’autres disciplines, notamment les langues où l’économie est importante tant les domaines qu’ils couvrent sont vastes. En effet, il doit être conscient des réalités sociales et économiques dans lesquelles il évolue, afin de proposer des solutions adéquates. Au lycée, il est recommandé de prendre deux spécialités scientifiques.

  • Après le bac, il est possible d’intégrer une classe préparatoire afin d’harmoniser ses connaissances dans le domaine scientifique. C’est la voie la plus prestigieuse mais aussi la plus difficile. La somme de travail est conséquente. L’accent est davantage mis sur l’enseignement théorique. Au bout de deux ans, elle donne accès aux concours d’entrée des grandes écoles. Cette voie peut représenter un grand avantage car des établissements de renom réservent des places aux diplômés de certaines prépas.
  • La prépa intégrée s’effectue au sein même d’une école d’ingénieur. Elle peut s’effectuer directement après le BAC par le biais de concours. Les étudiants ont la possibilité de se spécialiser dans une branche bien précise ou ils s’engagent alors pour un cursus de 5 ans. La théorie et la pratique sont de mise, les stages en entreprise représentent le principal atout de cette prépa professionnalisante. 
  • Le BTS et le DUT en Université est davantage conseillé à ceux qui veulent laisser mûrir leur choix d’orientation. La fac assure un solide enseignement théorique et forme également les étudiants aux activités pratiques. Ce type d’admission donne l’accès à un premier niveau de diplôme afin d’entamer une formation d’ingénieur.     

              

Pourquoi devenir un ingénieur conseil ? 

  • Le premier avantage à être ingénieur conseil est la grande indépendance dont il dispose. Il est tout à fait possible d’être salarié dans une entreprise mais un grand nombre d’entre eux pratique cette profession en freelance. Ainsi il choisit sa clientèle, il fixe librement ses tarifs. Pour autant, sa grande autonomie l’oblige à avoir une âme de commerciale afin de démarcher des entreprises clientes dans son domaine de prédilection.
  • Une fois les études terminées, l’employabilité dans ce secteur est particulièrement haute. Le taux de chômage est quasi nul et fait partie des plus bas du marché. La palette d’emplois qu’il couvre explique les nombreux débouchés, d’autant qu’il s’adapte à tout type de profils et que la demande est en plein expansion. Enfin, les perspectives d’évolutions sont particulièrement stimulantes. Plus de la moitié des ingénieurs conseil terminent leur carrières à des postes de direction.
  • Bien évidemment, face à un tel niveau de responsabilité et de compétences, les salaires du secteur constituent un aspect très attractif. En début de parcours, le salaire médian est de 38 051 euros brut pour un ingénieur conseil. En fin de carrière, il peut atteindre 95 000 euros brut, ce qui représente une augmentation de plus du double.