Formation en cybersécurité pour l’armée : cyberdéfense, programme, débouchés

Accueil » FAQ : toutes les réponses à vos questions » Formation en cybersécurité pour l’armée : cyberdéfense, programme, débouchés

Contactez-nous pour en savoir plus sur nos programmes

Vous souhaitez nous rejoindre ?

Qu’est-ce que la cyberdéfense ?

La cyberdéfense comprend l’ensemble des activités de protection conduites militairement au sein du cyberespace. Son but est de garantir la sécurité des forces armées, du bon déroulement des missions, ainsi que la protection du ministère. Les crises contemporaines ne se déroulent plus seulement dans un espace physique, mais bel et bien dans un environnement numérique. Les attaques criminelles peuvent avoir des conséquences tout aussi dramatiques que dans le monde réel. L’armée intègre ainsi les combats cybernétiques dans son champ d’action globale contre les conflits de tout type. 

La cyberdéfense a été reconnue comme jouant un rôle majeur au sein du dispositif militaire depuis 2017. Cette évolution de statut est survenue parallèlement à l’évolution technologique, multipliant ainsi les menaces pesant sur la sécurité nationale.

Pourquoi faire une formation cybersécurité pour l’armée ?

Le domaine de la cybersécurité à considérablement gagné en popularité depuis quelques années. Son éclosion s’est faite conjointement au développement des nouvelles technologies. Ainsi, les menaces numériques sont devenues de réels enjeux de sécurité nationale et la demande d’expert en la matière a littéralement explosé depuis quelques années. Les entreprises, mais également l’armée française, en ont un besoin croissant. C’est donc un métier d’avenir qui apporte de nombreux avantages :

  • Travailler pour l’armée garantit la prise en charge totale du logement et des repas. C’est un élément non négligeable pour quiconque souhaite mener un train de vie confortable, parallèlement à sa carrière.
  • Dès le début d’affectation, le salaire proposé est de 1374 euros net, hors prime. Lors de missions en extérieur, la rémunération est multipliée par 2,5. Ainsi, en plus des bénéfices initiaux, le salaire peut rapidement évoluer et doubler en fonction des opérations en cours. 
  • Autre fait intéressant du métier, les transports bénéficient d’une haute réduction tarifaire. En effet, l’Etat fait profiter d’une réduction de 75 % sur tous les trajets SNCF, toute l’année. 

En quoi consiste la formation cybersécurité pour l’armée ?

L’engagement est de deux ans pour une formation complète. Celle-ci a pour but d’apporter les clefs nécessaires pour maîtriser tous les paramètres de la sécurisation des réseaux. Le programme proposé pendant ces deux années se base sur

  • un tronc commun établie par le ministère de l’enseignement supérieur
  • un enseignement complet sur la cyberdéfense
  • Une préparation mentale et physique à l’environnement militaire
  • une préparation complète au TOEIC, la référence en matière d’apprentissage de la langue anglaise, dans un cadre professionnel

Comment faire une formation en cybersécurité pour l’armée ?

La formation pour intégrer la section cybersécurité de l’armée se déroule sur deux ans et permet la préparation des futurs cyber soldats face aux menaces informatiques, tant sur les réseaux numériques que pendant les opérations militaires. La sélection s’effectue via la plateforme Parcoursup. 

Cette formation s’adresse aux titulaires d’un baccalauréat :

  • Bac S avec spécialité mathématique, informatique et physique
  • Bac pro systèmes numériques option réseaux informatique
  • Bac STI2D – Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable

Depuis 2017 , le lycée Saint-Cyr-l’école accueille une trentaine d’élèves pour effectuer un BTS Systèmes Numériques informatiques et réseau, option cyberdéfense. Deux années d’harmonisation des connaissances et de spécialisation pour enrichir l’armée de terre de techniciens qualifiés face aux menaces de cyberattaques. Le programme BTS SN – IR permet ainsi l’enseignement de disciplines générales : 

  • sciences et technologie
  • mathématiques
  • anglais
  • culture générale et expression
  • économie

mais aussi des enseignement professionnels

  • réseaux et communication
  • organisation des données
  • chaîne de développement
  • architecture des systèmes
  • système d’exploitation

Des enseignements complémentaires viennent s’ajouter au programme :

  • Apprentissage d’une langue rare (arabe, russe…)
  • Certification d’anglais (TOEIC)
  • 4 heures hebdomadaires de sport
  • 4 heures hebdomadaires d’enseignement spécifique en cybersécurité

Enfin, le cursus devra être validé par un stage de 6 semaines au ministère des armées. Cette expérience répond ainsi à la nécessité de se confronter à des cas concrets, au-delà des enseignements théoriques. Mais en plus, l’élève se confronte à l’environnement militaire.

Quels sont les prérequis pour travailler dans la cybersécurité pour l’armée ?

Pour tous les candidats désirant réaliser un cursus afin d’intégrer la section cybersécurité de l’armée, tous les profils scolaires ayant obtenu le Bac peuvent tenter leur chance. Pour autant, les candidats privilégiant les disciplines scientifiques auront beaucoup plus d’aptitudes à assimiler le programme. L’utilisation d’un langage technique, l’interprétation de résultats obtenus à partir de simulation nécessite une culture scientifique profonde. D’autres prérequis sont indispensables pour le bon déroulement des opérations.

  • S’intéresser au fonctionnement et la mise en œuvre des matériels de télécommunication, à la pré industrialisation des dispositifs électroniques et leur maintenance.
  • disposer de facilités dans la communication pour transmettre un principe, un concept ou un processus
  • aimer le travail en équipe et savoir s’intégrer dans des travaux de groupe
  • Savoir communiquer et argumenter en anglais, dans un langage précis et technique
  • Faire preuve d’autonomie, d’entraide et de créativité face à des situation de crise ou d’urgence

Quels sont les débouchés d’une formation en cybersécurité pour l’armée ?

Une fois le diplôme en cybersécurité obtenu, les élèves ont le choix entre deux types de débouchés

  • La voie militaire, avec un poste  de sous officier transmetteur, directement ancré au sein de l’armée de Terre
  • La voie civile, avec un poste de technicien, soit au sein de l’armée de Terre, soit au sein de services spécialisés. L’employabilité est en tout cas assurée, avec la possibilité de devenir Manager par la suite, dirigeant toute une équipe de techniciens

Quelles sont les différences entre la cybersécurité pour l’armée et pour le civil ?

En situation de guerre, les équipements utilisés pour mener une action offensive face à l’ennemi (armes, véhicules, systèmes de communication, tenus) ont toujours été pensés et adaptés à un environnement hostile. La guerre, dans sa définition classique, nécessite des moyens logistiques, humains et financiers monumentaux.

Les affrontement du cyberespace ont complètement changé la donne. En effet, la cyberattaque ne nécessite pas d’organisations humaines conséquentes, ni de moyens techniques très développés. Aujourd’hui, s’il possède les connaissances informatiques nécessaires, un individu isolé peut effectuer une cyberattaque contre une entreprise, une administration ou même un État. La guerre informatique fait davantage appel à la créativité, la connaissance des systèmes informatiques, et une certaine forme d’agilité. Qu’il s’agisse de parasiter un système d’information, mener une campagne de discrédit visant un pouvoir politique, ou simplement nuire à un concurrent industriel, la guerre se déroule de façon plus directe et beaucoup moins coûteuse, pour un résultat équivalent.

En savoir plus sur la formation en cybersécurité

Mis à jour le 19 mai 2022