LE CYCLE PRÉPARATOIRE INTÉGRÉ

Accueil » PROGRAMMES » LE PROGRAMME GRANDE ÉCOLE INGÉNIEURS » LE CYCLE PRÉPARATOIRE INTÉGRÉ

Pourquoi choisir le cycle préparatoire intégré ?

Les élèves du cycle préparatoire intégré de l’ECE n’attendent pas l’entrée en cycle ingénieur pour découvrir et pratiquer les technologies qui leur seront utiles tout au long de leur vie professionnelle. L’apprentissage de ces technologies commence dès le premier mois de la première année, et se poursuit en deuxième année.

CPGE vs cycle préparatoire intégré

Les voies d’accès au diplôme d’ingénieur sont multiples. En France, les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) sont la première source d’étudiants pour les écoles d’ingénieurs, mais le flux de diplômés passés par ces CPGE
n’est désormais plus majoritaire. Près d’une école sur deux propose maintenant une entrée en post-bac. Le cursus en 5 ans est alors découpé en 2 années de cycle préparatoire
intégré suivi de 3 années en cycle ingénieur sans que l’étudiant n’ait besoin de passer un concours de sélection ou de changer d’école pendant ce cursus. Se pose alors la question du choix pour les lycéens entre ces deux principales voies d’accès au diplôme. Les avantages d’une école post-bac sont nombreux. Le principal réside dans la différence d’objectif donné aux deux années de cycle préparatoire. Dans un cas, on prépare à la réussite à un concours, dans l’autre, on prépare déjà l’étudiant à sa future vie d’ingénieur. Cette préparation se décline sur plusieurs axes.

Aider les élèves à construire leur projet professionnel

Il n’existe pas de métier de l’ingénieur au singulier. Il se décline au pluriel dans une multitude de secteurs de l’industrie ou des services et dans de nombreux domaines : recherche, développement, qualité, production, avant vente, support client, exploitation… La taille et la structure de l’entreprise changent aussi radicalement l’exercice du métier. Cinq années ne sont pas de trop pour découvrir les opportunités de métiers et comprendre celles qui correspondent le mieux à chacun.

Le choix de sa spécialisation est un moment important dans le cursus des élèves ingénieurs. Pour les élèves de prépa intégrée, c’est un choix raisonné qui ne dépend pas d’un classement à un concours. C’est aussi un choix éclairé qui s’appuie sur la découverte d’enseignements plus larges que les seules sciences fondamentales. Pour préférer une matière technique et vouloir l’approfondir, il faut l’avoir découverte et pratiquée.

Cinq années pour construire un « ingénieur à la française »

L’ingénieur français est une construction protégée par la CTI qui veille au cahier des charges de ses compétences. Et elles ne se limitent pas aux connaissances scientifiques
et à la maîtrise de technologies ! Dans sa définition, la CTI rappelle qu’au-delà des moyens techniques, l’ingénieur mobilise des moyens financiers et des ressources humaines. Et pour la génération Z qui cherche à ce que ses actions soient porteuses de sens, la CTI rappelle l’objectif de « bien-être collectif ». Dès le cycle préparatoire intégré, ses objectifs sont pris en compte.

Un savant dosage de théorie et pratique dès la première année

L’apprentissage par le projet dans le cadre de notre programme VPE (Valorisation des projets des élèves), démarre dès la première année avec le projet scientifique et technique en équipe (ECE CUP). Ce projet annuel (100 heures/élève) permet de rassembler les élèves en équipe autour d’une construction suivie d’une compétition de robotique. Les étudiants reçoivent les bases pédagogiques pour appréhender la mise en œuvre de projets innovants avec Agile Scrum.

Les PLUS du cycle préparatoire intégré de l’ECE

La recherche d’un équilibre

Le cycle préparatoire intégré de l’ECE, c’est d’abord un équilibre entre matières avec une charge de travail répartie sur chacun des modules : Mathématiques / Physique / Informatique / Physique appliquée (électronique) / Langues et formation humaine / Projet.
C’est aussi un équilibre entre différents formats pédagogiques adaptés aux objectifs d’acquisition de compétences. Les cours
interactifs intègrent questions et exercices, interventions d’élèves, quiz… de manière à rythmer l’intervention de l’enseignant.
Dans les séances de travaux dirigés et de travaux pratiques, l’étudiant est mis en situation de travail individuel ou en binôme
avec l’encadrement du professeur. Les projets en autonomie visent quant à eux à développer l’autonomie des élèves en les confrontant à la résolution d’un problème et en les habituant à restituer à l’écrit comme à l’oral la démarche de résolution mise en œuvre.

La place des humanités

En cycle préparatoire intégré à l’ECE, l’apprentissage des langues et la formation humaine ont une place équivalente à celle de la physique ou de l’informatique. Au-delà de la pratique de l’anglais et d’une seconde langue vivante, l’objectif des enseignements de langue
est la découverte d’une culture et la préparation à une carrière dans laquelle l’international jouera un grand rôle. Les sciences humaines sont déclinées dans la même optique de préparation au monde professionnel : comprendre l’organisation des entreprises et la place qu’y tient l’ingénieur, poser des questions sur l’éthique et réfléchir à sa responsabilité sociale et environnementale,
aborder les mécanismes de l’innovation et imaginer son impact sur le monde de demain… Comme pour les matières scientifiques et techniques, c’est à travers une pédagogie active que les élèves développent leurs « soft skills ».

L’apprentissage des langues à l’ECE

Espagnol, chinois, allemand, japonais, russe, coréen, arabe … de nombreuses langues sont proposées en LV2 à l’ECE en plus de l’anglais. Les objectifs de cette apprentissage sont multiples : développer la compétence culturelle, l’expression orale et écrite, les techniques de communication, l’autonomie dans l’apprentissage. Ces apprentissages ont également pour but de faciliter les mobilités d’études en abordant des aspects culturels spécifiques. Les LV2 représentent 32 heures de cours par an. Les enseignants sont des natifs, les cours sont en présentiel afin de permettre un travail collaboratif.

Les projets en équipe

Une spécificité du cycle préparatoire intégré de l’ECE est la place donnée à la pédagogie par le projet. L’objectif est à la fois d’apprendre très
tôt à travailler en équipe et à s’organiser selon des méthodes que les étudiants retrouveront dans le monde professionnel. Il est aussi primordial d’apprendre par la pratique, en faisant et parfois en se trompant et en faisant à nouveau différemment… Les étudiants ont des projets en équipe dans chaque matière et également un projet annuel, l’ECE CUP.

LES PROJETS A L’ECE

Mis à jour le 12 septembre 2022