Gonzague Henri

 

Gonzague

Année de promotion : 2013

Majeure suivie : Nouvelles energies & environnement

Entreprise : North Carolina State University/FREEDM Center

Secteur d’activité : Education/Recherche

Collaborateurs : 35 000 étudiants et 8000 collaborateurs

 

Après l’ECE, j’ai été sponsorisé pour faire ma thèse aux USA à North Carolina State University.

 

Ce qui vous fait avancer dans la vie ?

L’innovation, apprendre. Chaque jour, j’essaie d’apprendre quelque chose de nouveau, que ce soit dans un domaine technique ou non.

 

Comment résumeriez-vous votre parcours professionnel ?

J’ai choisi de rejoindre l’ECE après le Bac parce que j’ai été intéressé par les nouvelles technologies. En ING2*, j’ai eu la chance de faire un stage chez ENGIE, qui m’a permis de découvrir le secteur de l’énergie. Durant ce stage, j’ai échangé avec des professionnels du secteur, visité des centrales ou autres installations nécessaires à la production et gestion de l’énergie. Cette expérience m’a poussée à choisir la majeure « Energie et Environnement ».

En ING4*, lors du Projet Pluridisciplinaire en Equipe (PPE), j’ai pu combiner mon intérêt pour l’énergie et mon intérêt pour les nouvelles technologies en travaillant avec Bouygues Telecom. J’ai pu entrer dans le monde des « smart grid ».

Par la suite, j’ai fait mon stage de fin d’études chez Total dans le département « Energies Nouvelles ». Après cette expérience réussie, j’ai été sponsorisé pour faire ma thèse aux USA à North Carolina State University. Je suis « research assistant » au FREEDM Center, centre de recherche en ingénierie sponsorisé par la National Science Foundation spécialisée dans les Smart Grid.

 

Quelle est votre fonction aujourd’hui ?

Je suis étudiant doctorant et assistant de recherche à North Carolina State University aux USA, je suis sponsorisé par Total, où j’ai précédemment travaillé. Mes principaux sujets sont les « Home Energy Management Systems », des algorithmes intelligents de gestion de l’énergie dans l’habitat, avec panneaux solaires et stockage d’énergie, et l’agrégation de ces systèmes pour en faire des « centrales virtuelles ».

Mon emploi du temps se découpe en trois grands blocs. D’abord collaborer sur des projets de recherche avec Total, travailler sur ma thèse. Ensuite me tenir informé de l’actualité scientifique, travailler sur mon sujet de thèse et participer aux discussions lors de conférence, et bien sûr publier. Et enfin suivre des cours : pour renforcer mes connaissances aussi bien techniques et scientifiques.

 

Quels ont été les grands moments de votre parcours à l’ECE ?

  • L’échange à Concordia : la possibilité de découvrir un nouveau pays, une nouvelle façon d’étudier, a été une expérience vraiment enrichissante.
  • Le PFE (Projet de Fin d’Etudes) : la VPE (Valorisation des Projets Etudiants) «publication scientifique», m’a vraiment donnée le gout pour poursuivre dans la recherche
  • Mon stage en ING2 qui a orienté mon choix de majeure vers l’énergie

Je pense qu’on retrouve bien les forces de l’ECE : l’opportunité de partir à l’étranger, des stages qui arrivent tôt dans le cursus qui permettent de façonner nos projets professionnels et les projets, surtout avec la VPE.

 

Au-delà des connaissances académiques, quelles sont les 3 choses que vous avez apprises à l’ECE ?

  • Le travail en groupe
  • L’entraide ! Ce qui est utile dans la vie professionnelle que c’est une excellente compétence pour construire son réseau. Je me souviens avoir proposé de « donner un coup de main » avant un DS de gestion, et plus de 50 étudiants sont venues à ce « tuto ». Ça reste un souvenir fort de mon passage à l’ECE.
  • La capacité d’adaptation, en partant au moins 2 fois à l’étranger (hors-stage), l’ECE nous pousse à découvrir de nouvelles cultures.

 

Pour vous, être ingénieur c’est ?

Pour moi, être ingénieur c’est : la capacité à résoudre des problèmes complexes, la capacité d’adaptation, l’apprentissage tout au long de sa carrière et le partage des connaissances.

 

Qu’est-ce que l’ECE a rendu possible pour vous ?

Les projets en ING4 et 5*, les PPE et PFE sont d’excellentes opportunités pour mettre en pratique les connaissances acquises et s’ouvrir à de nouveaux secteurs. Surtout avec la mise en place des valorisations. Le projet ne finit pas juste sur une étagère, mais doit être valorisé, à travers la création d’une entreprise, la publication d’un article scientifique ou une contribution à un projet « open source » ! Ce n’est pas pour rien si la VPE a reçu le label IDEFI dans le cadre des investissements d’avenir ! C’est en partie grâce à ces projets que j’ai décroché mon stage chez Total.

 

ECE

E comme ? Equilibre

C comme ? Convivialité

E comme ? Entreprise

 

Dès que vous avez le temps, vous… ?

Partez skier, dommage que l’hiver ne dure pas toute l’année !

 

L’ECE, là où tout devient possible

 

*ING2 = 2e année du cycle préparatoire, ING4 = 2e année du cycle ingénieur, ING5 = 3e année du cycle ingénieur

ECE est une école du Pôle Ingénieurs d'INSEEC U.
INSEEC U. est une institution privée d'enseignement supérieur et de recherche interdisciplinaire, implantée à Paris, Lyon, Bordeaux et Chambéry.
Avec ses campus à Londres, Monaco, Genève, San Francisco et Shanghai, INSEEC U. occupe une place unique dans le paysage éducatif français.
16
Écoles
25000
Étudiants
345
chercheurs, experts et enseignants permanents
9
Campus en France et à l'étranger

115
Spécialités métiers
 logo inseec Management
 logo inseec Ingénieurs
 logo inseec Communication,
creation, digital et design

 logo inseec Sciences politiques et relations internationales

 logo inseec Luxury, real estate, sport,
wine & spirits, digital

Découvrez toutes nos formations et nos écoles sur inseec.com
Être rappelé par nos équipes

Nos équipes vous rappellent gratuitement sous 24h