les actualités
International

Etudier en Australie, une valeur sûre!

04
Mai

ece paris international australie

 

Jean-Charles est parti étudier un semestre en Australie en dernière année du cycle ingénieur. Il nous raconte :

Pouvez-vous me résumer votre parcours ?

J’ai intégré l’ECE après une classe préparatoire section Physique et Technologie.  Le fait de pouvoir se spécialiser en transport dès la deuxième année du cycle ingénieur m’a énormément attiré étant passionné d’aéronautique. Par ailleurs les projets à mener en équipe comme le PPE (Projet Pluridisciplinaire en Equipe) sont partie intégrante du cursus à l’école et apportent une vraie valeur ajoutée.

Pourquoi et comment avez-vous décidé d’effectuer votre semestre à Griffith, en Australie ?

Le fait que l’ECE ait un important réseau d’écoles partenaires dans le monde entier est une opportunité à saisir. L’Australie étant un pays à l’autre bout du monde, cela m’a attiré. Je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais d’aller à la découverte de ce pays, mais aussi et surtout d’une autre culture.

Quelle est votre journée type ? Qu’apprenez-vous ?

J’avais fait le choix de vivre sur le campus de Griffith. Cette option s’est révélée judicieuse puisque cela m’a permis de vivre essentiellement avec des australiens au quotidien. Là bas, tout est extrêmement bien organisé. Ainsi l’école a mis en place une semaine entière d’orientation avec des conférences réservables en ligne. La vie sur le campus est extrêmement dynamique avec des expositions d’arts locaux, des débats animés par des associations et même un marché Bio chaque semaine. Le fait que l’université soit excentrée par rapport à Brisbane n’est absolument pas un problème puisque il existe une station de bus dans l’école qui dessert extrêmement bien les environs. Je m’étais aussi acheté un vélo qui m’a permis de pouvoir être plus libre dans mes déplacements tout en pouvant visiter les superbes paysages des environs de Brisbane.

Les cours que j’ai pu suivre étaient très enrichissants et les professeurs passionnés par ce qu’ils faisaient. J’ai particulièrement aimé le fait de pouvoir mener un projet dans chaque matière que j’ai suivie. De la conception d’un script de reconnaissance de voix jusqu’à un projet de prospection minière par détection de la conductance des sols, j’ai réellement apprécié travailler à Griffith.

Pouvez-vous nous décrire la vie sur place ? Quelques anecdotes ?

Les échos que j’avais eu de la qualité de vie en Australie se sont révélés être vrais : le quotidien est extrêmement agréable. Les gens sont tous très accueillants et ne sont pas du tout stressés. Le soleil se lève très tôt le matin ce qui  fait que les australiens sont très matinaux. Par contre niveau travail, les australiens étaient très individuels et avaient un esprit de compétition. Heureusement que les autres étudiants étrangers étaient là pour apporter une meilleure ambiance et m’indiquer au début les démarches à suivre pour rendre les devoirs en ligne.

Concernant l’anecdote, j’ai été réveillé en pleine nuit à mon arrivée par de gros bruits sur mon toit. Le lendemain matin je décide d’aller à l’accueil du campus pour leur demander si ils étaient au courant que des branches avaient sûrement du tomber sur le toit de ma résidence pendant la nuit. Ils m’ont simplement indiqués de ne pas m’inquiéter car ce devaient sûrement être des opossums qui jouent sur les toits à la nuit tombée !

Quelles différences y a-t-il entre la vie en Australie et en France ?

Les australiens sont tous très sportifs et se motivent tous les matins tôt pour aller pratiquer une activité sportive. J’ai ainsi pu profiter des installations sportives sur le campus comme la piscine. Le fait d’être un étudiant étranger permet aussi de créer un lien très fort entre les étudiants dans le même cas. Cela m’a permis de rencontrer des personnes de tous horizons comme des indiens avec lesquels j’ai beaucoup travaillé.

Avez-vous un ou deux bons plans à donner à des étudiants qui souhaitent également partir là-bas ?

L’université offrait la possibilité de se faire parrainer par un « buddy » à mon arrivée. Je n’ai pas hésité à m’inscrire à ce programme. Il s’est avéré que cela m’a permis de m’intégrer très rapidement, de mieux connaitre le fonctionnement de l’université et de pouvoir discuter autour d’un café chaque semaine avec mon buddy!

Enfin, il ne faut pas hésiter à faire le maximum d’activités que propose l’université : soirée à thèmes, rencontre organisée entre étudiants étrangers…

Quels sont vos projets ?

Je suis actuellement en stage de fin d’études chez DASSAULT SYSTEMES. Mon stage se passe bien et j’ai l’intention de continuer à travailler dans ce secteur.

ECE est une école du Pôle Ingénieurs d'INSEEC U.
INSEEC U. est une institution privée d'enseignement supérieur et de recherche interdisciplinaire, implantée à Paris, Lyon, Bordeaux et Chambéry.
Avec ses campus à Londres, Monaco, Genève, San Francisco et Shanghai, INSEEC U. occupe une place unique dans le paysage éducatif français.
16
Écoles
25000
Étudiants
345
chercheurs, experts et enseignants permanents
9
Campus en France et à l'étranger

115
Spécialités métiers
 logo inseec Management
 logo inseec Ingénieurs
 logo inseec Communication,
creation, digital et design

 logo inseec Sciences politiques et relations internationales

 logo inseec Luxury, real estate, sport,
wine & spirits, digital

Découvrez toutes nos formations et nos écoles sur inseec.com
Être rappelé par nos équipes

Nos équipes vous rappellent gratuitement sous 24h