ece paris ecole ingenieurs

ECE DATING

1 HEURE POUR VOUS CONSEILLER

 

L’ECE Paris propose de vous aider à faire vos choix d’orientation à travers des rencontres personnalisées.

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

09/12/2017

Samedi

16/12/2017

Samedi

03/02/2018

Samedi

03/02/2018

Samedi

03/03/2018

Samedi

17/03/2018

Mercredi

23/05/2018

Mardi

29/05/2018

Sur rendez-vous, en fin de journée vous serez alors contacté(e) par le Service des Admissions de l'ECE afin de convenir ensemble d'un rendez-vous.

PORTES OUVERTES

1 JOUR POUR DECOUVRIR L’ECE PARIS

 

Venez à la rencontre de l’ECE Paris pour découvrir la formation d’ingénieur (programme, projets, international, débouchés…).

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

09/12/2017

Samedi

16/12/2017

Samedi

03/02/2018

Samedi

03/02/2018

Samedi

03/03/2018

Samedi

17/03/2018

Mercredi

23/05/2018

Mardi

29/05/2018

ECE T@STING

2 JOURS POUR VIVRE COMME UN ELEVE-INGENIEUR

 

Mettez-vous dans la peau d’un élève-ingénieur et venez tester les études d’ingénieur.

je sélectionne
la date souhaitée

Mercredi

08/11/2017

Mercredi

06/12/2017

Jeudi

04/01/2018

Mercredi

31/01/2018

Mercredi

14/02/2018

Jeudi

01/03/2018

Mercredi

07/03/2018

Mercredi

04/04/2018

Mercredi

16/05/2018

contact

  • ECE Paris
    Immeuble POLLUX
    37, Quai de Grenelle
    75015 Paris

    Tel : 01 44 39 06 00
    Fax : 01 42 22 59 02

    www.ece.fr - contact@ece.fr

    Établissement d’enseignement supérieur privé, reconnu par l’État, habilité
    par la Commission des Titres (CTI) à délivrer le diplôme d’ingénieur.

besoin d'une information spécifique .

Vous êtes ,
vous souhaitez

Demande de doc > CANDIDATS INTERNATIONAUX

  • * Champs obligatoires suivant

Selim Miled

Selim

Année de promotion : 2011

Majeure suivie : Systèmes d’information cybersécurité & bigdata

Entreprise : Consultant Indépendant

Secteur d’activité : SI et gestion de crise sanitaire

 

Etant secouriste à la Croix-Rouge française, j’ai eu envie de capitaliser sur mon expérience de l’urgence sur le terrain et me suis inscrit à un Master 2 « Gestion Globale des Risques et des Crises » à La Sorbonne.

 

Ce qui vous fait avancer dans la vie ?

Etre sans cesse confronté à des nouveaux problèmes inattendus et devoir les résoudre.

 

Comment résumeriez-vous votre parcours professionnel ?

J’ai commencé dans une société de service, en charge de la R&D. Puis j’ai eu envie de me spécialiser et avoir un profil qui « fasse la différence ». Etant depuis l’ING4* bénévole secouriste à la Croix- Rouge française, j’ai eu envie de capitaliser sur mon expérience de l’urgence sur le terrain et me suis inscrit à un Master 2 « Gestion Globale des Risques et des Crises » à La Sorbonne. Armé de cette double compétence, j’ai rejoint le Centre de Crise du Ministère de la Santé pendant deux ans avec deux missions : participer à la gestion des crises et concevoir et piloter les projets SI au service de cette activité. J’ai ainsi vécu la gestion gouvernementale des événements sanitaires majeurs de 2014 et 2015 : Ebola, la canicule, les attentats… Après un passage de quelques mois sur des thématiques similaires dans le secteur bancaire, je commence une nouvelle aventure : l’entreprenariat.

 

Quelle est votre fonction aujourd’hui ?

Je démarre mon activité de consultant indépendant. Comme j’ai une double compétence, j’interviens sur trois types de missions : la gestion et l’optimisation des systèmes d’information, la gestion de crise, ou la gestion des systèmes d’informations combinée à la gestion de crise. Ces derniers mois, les pouvoirs publics ont constaté des manquements dans leurs projections. En gestion de crise, il faut perpétuellement se remettre en question et faire évoluer les processus et les outils que l’on utilise pour faire face aux situations inattendues. Je propose mon savoir-faire dans cette démarche d’innovation et d’adaptation. Mon métier m’apporte un triple bénéfice : le plaisir de travailler sur des sujets que j’aime et que je choisis, la liberté de travailler pour moi-même, et la satisfaction de contribuer à des projets qui ont un impact sur la sécurité des populations.

 

Quels ont été les grands moments de votre parcours à l’ECE Paris ?

La découverte de l’école lors du concours d’admission post-bac. Je vivais alors à l’étranger, et pendant cette période de fin de Terminale, je faisais l’aller-retour en avion presque tous les weekends pour passer les concours. Après avoir découvert l’ECE Paris, j’étais tellement emballé que j’avais déjà fait mon choix ! Puis les deux plus importantes expériences ont été la « vie asso » et mon année d’ING5* à l’étranger. La « vie asso » car j’ai eu l’occasion de mener une équipe de 50 personnes dans de magnifiques projets : nous avions la responsabilité d’alimenter la rubrique jeux vidéo de 20minutes.fr, et le devoir d’être professionnels. J’y ai appris les bases du management, de la gestion de projet, de budget et de l’esprit d’entrepreneuriat qui m’anime encore aujourd’hui. Quant à l’ING5 à l’étranger, un seul mot : SYDNEY !

 

Au-delà des connaissances académiques, quelles sont les 3 choses que vous avez apprises à l’ECE Paris ?

Le travail de groupe et la gestion de projet, au-delà du contenu technique. Pour ma part j’en ai retiré un enseignement majeur : toutes les idées les plus folles sont réalisables, tant que l’on persévère. En associatif ou sur les projets technologiques, je me demande parfois avec le recul comment j’ai eu le culot de proposer certaines idées à priori irréalisables… Mais j’y croyais pleinement et j’étais entouré des bonnes personnes, et nous avons toujours mené ces défis jusqu’au succès. C’est le secret de la réussite : de la passion, de l’huile de coude, et les bons pairs.

 

Pour vous, être ingénieur c’est ?

Une responsabilité. Dans un monde où les technologies avancent plus vite que ce que les non-initiés peuvent assimiler, notre rôle est de permettre à nos organisations de les exploiter de la façon la plus intelligente possible.

 

Qu’est-ce que l’ECE Paris a rendu possible pour vous ?

D’avoir une véritable liberté dans la façon d’aborder ma carrière, en ayant eu l’opportunité de vivre de nombreuses expériences pendant ces 5 ans : des sujets techniques variés, des modes de travail différents, des métiers et structures de tous types durant mes stages… Cela m’a permis de déterminer ce dont je suis capable, et surtout comment surmonter les obstacles ! Et puis, je savais que je n’aurai aucune difficulté à trouver un emploi avec mon diplôme. Cela m’a permis de plus facilement prendre des risques pour viser ce dont j’avais vraiment envie dans ma carrière.

 

ECE

E comme ? Equipe

C comme ? C’est pas toujours facile

E comme ? Embiance, et tant pis pour l’orthographe !

 

Dès que vous avez le temps, vous… ?

Je poursuis mon action à la Croix-Rouge, je bichonne ma moto et je cuisine !

 

L’ECE Paris, là où tout devient possible

 

*ING4 = 2e année du cycle ingénieur, ING5 = 3e année du cycle ingénieur

à voir aussi