ECE DATING

1 HEURE POUR VOUS CONSEILLER

 

L’ECE Paris propose de vous aider à faire vos choix d’orientation à travers des rencontres personnalisées.

je sélectionne
la date souhaitée

Sur rendez-vous, en fin de journée vous serez alors contacté(e) par le Service des Admissions de l'ECE afin de convenir ensemble d'un rendez-vous.

PORTES OUVERTES

1 JOUR POUR DECOUVRIR L’ECE PARIS

 

Venez à la rencontre de l’ECE Paris pour découvrir la formation d’ingénieur (programme, projets, international, débouchés…).

je sélectionne
la date souhaitée

Aucune date pour le moment

ECE T@STING

2 JOURS POUR VIVRE COMME UN ELEVE-INGENIEUR

 

Mettez-vous dans la peau d’un élève-ingénieur et venez tester les études d’ingénieur.

je sélectionne
la date souhaitée

Mercredi

09/11/2016

Mercredi

07/12/2016

Mercredi

04/01/2017

Mardi

07/02/2017

Mercredi

01/03/2017

Mardi

11/04/2017

Mercredi

03/05/2017

contact

  • ECE Paris
    Immeuble POLLUX
    37, Quai de Grenelle
    75015 Paris

    Tel : 01 44 39 06 00
    Fax : 01 42 22 59 02

    www.ece.fr - contact@ece.fr

    Établissement d’enseignement supérieur privé, reconnu par l’État, habilité
    par la Commission des Titres (CTI) à délivrer le diplôme d’ingénieur.

besoin d'une information spécifique .

Vous êtes ,
vous souhaitez

Demande de doc > CANDIDATS INTERNATIONAUX

  • * Champs obligatoires suivant

les actualités
International

Témoignage : Maxime.R, partage son expérience dans les labyrinthes de Budapest !

27
Mai

160527-budapest

Pouvez-vous me résumer votre parcours ? ( pourquoi l’ECE Paris ?)

Après trois années de classe préparatoire aux grandes écoles, j’ai voulu orienter mon parcours dans une école d’ingénieurs qui puisse répondre à deux critères auxquels je tenais particulièrement : L’ouverture à l’international et les possibilités de formation humaine . L’ECE Paris est donc devenue tout naturellement mon premier choix grâce la possibilité de jouir d’un réseau d’universités internationales très développées. Nous pouvons en troisième et en cinquième année. De plus, l’ensemble des cours de LFH, associés au vivier d’associations de l’école m’ont permis de pouvoir développer l’ensemble de compétences de gestions de projets, travail en équipe, etc.

Pourquoi et comment avez-vous décidé d’effectuer votre double diplôme à BME, Hongrie  ?

J’ai eu la chance de pouvoir effectuer un semestre d’études à Kuala Lumpur, Malaisie, en troisième année. Cela a été de loin la plus belle expérience humaine. Passer quatre mois en immersion avec ses camarades d’école en Asie du Sud Est fut une aventure culturelle et humaine grandiose, que seules ces opportunités à l’international permettent.

C’est pourquoi j’ai voulu réitérer l’expérience en cinquième année. L’Europe centrale étant une région du monde que je connaissais peu et qui sortait un peu des “sentiers battus” des destinations classiques (Europe occidentale, Amérique du Nord, Australie, etc.), j’ai choisi BME. Mon choix ayant été conforté par les nombreux échos d’ étudiants que j’en ai eu, dépeignant la ville comme dynamique, jeune et regorgeant de surprises.

Quelle est votre journée-type ? Qu’apprenez-vous ?

A BME, nous avions une trentaine d’heures de cours par semaine durant lesquelles nous étudiions aussi bien l’électronique et l’informatique, que le management ou l’anglais appliqué à l’ingénierie. Nous passions tout nos cours au sein de classes internationales en compagnie d’étudiants venant des quatre coins du monde.

Pouvez-vous nous décrire la vie sur place ? Quelques anecdotes ?

La vie à Budapest est très dynamique, de jour comme de nuit. C’est la ville la plus ERASMUS d’Europe, en plus d’être une ville très touristique. Il y a toujours des choses à faire et des gens à rencontrer, d’autant plus que l’ensemble des étudiants Erasmus sont là dans cette optique : rencontrer, partager, profiter.

Quelles différences y’a-t-il entre la vie en Hongrie et en France ?

Déjà le froid… Un froid mordant et pénétrant dès le soleil tombé (vers 16H30 !) qui pousse à se réfugier dans les « ruins-bars » l soir ( bars se situant dans d’anciennes ruines, quelque fois avec des parties à l’air libre et très souvent composées de dizaines de salles labyrinthes).

Ensuite la cuisine : on mange en Hongrie beaucoup de Goulash (plat en sauce typique) ou de soupes épicées. Malheureusement ce constat est un peu faussé à Budapest où les grandes enseignes de Fast food ouvertes 24H/24H pullulent à chaque coin de rue.

Enfin les gens. Les Hongrois sont toujours un mystère pour nous : souvent accueillants et bienveillants, surtout chez les jeunes, beaucoup restent très patriotes, fiers de leur pays et peuvent se montrer assez froids avec les étudiants Erasmus arrivant par milliers dans leur pays.

Avez-vous un ou deux bons plans à donner à des étudiants qui souhaitent également partir là-bas ?

Essayez les Kebabs de rue, qui n’ont rien à voir avec ceux français et qui sont une spécialité du pays ! Bien évidement tester les « Ruins bars » pour leur ambiance melting pot dans des cadres généralement très sympathiques. Enfin, n’hésitez pas à profiter de vos vacances pour faire des excursions dans les pays voisins où les transports desservent les capitales à des tarifs bon marché !

Quels sont vos projets ?

Aujourd’hui en stage de fin d’études en tant qu’ingénieur d’affaires pour valider ma dernière année à l’ECE Paris, je ne peux que penser à ma prochaine expérience à l’international : pourquoi pas l’Amérique latine ?