ece paris ecole ingenieurs

ECE DATING

1 HEURE POUR VOUS CONSEILLER

 

L’ECE Paris propose de vous aider à faire vos choix d’orientation à travers des rencontres personnalisées.

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

17/12/2016

Samedi

28/01/2017

Samedi

25/02/2017

Samedi

18/03/2017

Samedi

20/05/2017

Sur rendez-vous, en fin de journée vous serez alors contacté(e) par le Service des Admissions de l'ECE afin de convenir ensemble d'un rendez-vous.

PORTES OUVERTES

1 JOUR POUR DECOUVRIR L’ECE PARIS

 

Venez à la rencontre de l’ECE Paris pour découvrir la formation d’ingénieur (programme, projets, international, débouchés…).

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

17/12/2016

Samedi

28/01/2017

Samedi

25/02/2017

Samedi

18/03/2017

Samedi

20/05/2017

ECE T@STING

2 JOURS POUR VIVRE COMME UN ELEVE-INGENIEUR

 

Mettez-vous dans la peau d’un élève-ingénieur et venez tester les études d’ingénieur.

je sélectionne
la date souhaitée

Mercredi

04/01/2017

Mardi

07/02/2017

Mercredi

01/03/2017

Mardi

11/04/2017

Mercredi

03/05/2017

contact

  • ECE Paris
    Immeuble POLLUX
    37, Quai de Grenelle
    75015 Paris

    Tel : 01 44 39 06 00
    Fax : 01 42 22 59 02

    www.ece.fr - contact@ece.fr

    Établissement d’enseignement supérieur privé, reconnu par l’État, habilité
    par la Commission des Titres (CTI) à délivrer le diplôme d’ingénieur.

besoin d'une information spécifique .

Vous êtes ,
vous souhaitez

Demande de doc > CANDIDATS INTERNATIONAUX

  • * Champs obligatoires suivant

les actualités
International

Travailler à l’étranger : l’ECE Paris organise une conférence sur le Volontariat International en Entreprise

04
Oct

 

 

 

Le Volontariat International en Entreprise (VIE) est une mission de 6 à 24 mois à l’étranger confiée par une entreprise française qui s’adresse à un jeune diplômé de 18 à 28 ans. C’est une opportunité et un tremplin professionnel unique pour un jeune diplômé.

Le service international de l’ECE Paris a organisé le 1er octobre une conférence sur les VIE afin de permettre aux étudiants de deuxième et dernière année du cycle ingénieur de s’informer et de rencontrer la responsable UbiFrance des VIE, Geneviève Engasser. Au programme : fonctionnement du VIE, ses intérêts et avantages, les destinations possibles …. Cette conférence s’inscrit dans la volonté de l’école de sensibiliser ses étudiants à l’ouverture internationale. A l’ECE Paris, 100% des élèves effectuent un séjour à l’international et peuvent l’effectuer dès leur première année du cycle ingénieur.

 

La conférence a débuté par un mot d’introduction de Julie Pidell, Directrice des relations internationales du groupe devant plus de 60 étudiants. Juste avant la session de questions/réponses, l’intervention de Geneviève Engasser a été particulièrement appréciée, grâce aux explications et aux nombreux exemples concrets qu’elle a pu donner aux élèves sur de nombreux domaines tels que : comment trouver son VIE, la prise en charge des personnes en VIE en cas d’instabilité dans le pays ou quelques anecdotes….

 

Plus d’informations sur les VIE : http://www.ubifrance.fr/formule-vie/vie-en-bref.html

Témoignage de Jessy Halison, ancienne élève de l’ECE Paris qui a effectué un VIE aux Etats-Unis

Jessie In Alcatraz

Pouvez-vous me résumer votre parcours au sein de l’ECE Paris

J’ai intégré l’ECE Paris en post-bac en 2006. En 3ème année, je suis partie un semestre à Montréal,. Ce fut une expérience très intéressante, cela m’a donné encore davantage l’envie de découvrir d’autres pays et d’autres cultures, mais pour y étudier et y travailler.

Après une 4ème année passée en Majeure Systèmes Embarqués (mineure ingénierie d’affaire), il a fallu choisir entre rester en France ou effectuer ma dernière année à l’étranger. Après une année très intense et suite à l’expérience au Canada, j’avais envie de m’éloigner un peu et repartir. J’ai donc passé mon dernier semestre d’études à l’Université de Stuttgart en Allemagne dans le Master international Électronique et Informatique, en adéquation avec mon parcours à l’ECE Paris. Une année très enrichissante qui me marque encore aujourd’hui.

Pourquoi avez-vous décidé d’effectuer un VIE ?

C’était un projet que j’avais longuement réfléchi, cela faisait déjà 3 ans que je me renseignais régulièrement sur les opportunités à l’étranger, les démarches etc… Je savais une chose : je voulais travailler au moins un temps à l’étranger. Je n’avais juste pas d’idée précise sur quand le faire. Mais après mon stage de fin d’études effectué dans une grande entreprise française, la bougeotte et l’envie d’ailleurs m’ont très vite repris. J’ai sauté le pas.

Le VIE s’est imposé de lui-même. Sur une durée déterminée, il me permettait de découvrir un pays étranger, des méthodes différentes de travail, un autre rythme de vie… Et me donnait potentiellement une porte d’entrée sur un emploi local. Tout cela avec la sécurité du statut de VIE : sécurité sociale, salaire correct, et possibilité de raccourcir l’expérience si vraiment cela n’allait pas (aventureuse mais pas téméraire). Bref pour moi ça représentait la porte d’entrée idéale pour mon projet à long terme de m’expatrier.

Comment avez-vous choisi la destination ?

Je n’avais pas d’idée précise sur la localisation. Mes expériences en Allemagne et au Canada faisaient évidemment pencher la balance sur ces 2 destinations, mais je n’étais pas spécialement fermée aux opportunités. Le seul prérequis était que la mission se passe en anglais ou en allemand, ce qui au final ouvrait beaucoup de possibilités. Le choix s’est donc davantage orienté sur la mission (son intérêt, ce qu’elle pouvait m’apporter professionnellement) que sur la destination. Partir pour partir n’était pas non plus le but, il fallait aussi que cela ait du sens dans mon projet professionnel.

Il s’est avéré que la mission que j’ai retenue à Capsule Technologie, se déroulait près de Boston aux États-Unis. Un rêve de gamine, mais qui n’avait pas orienté mon choix outre mesure. Les débouchés que cela m’apportaient ont fini de me convaincre de me lancer dans l’aventure.

Aujourd’hui, je travaille toujours pour Capsule Technologie. C’est une entreprise franco-américaine spécialisée dans la Connectivité Médicale, et après mon expérience d’un an dans la filiale à Boston, j’ai rejoint le département R&D qui se trouve à Paris.

J’y travaille en tant qu’ingénieure vérification software, sur les nouveaux produits développés par Capsule Technologie, ainsi qu’en Maintenance (50 % de mon activité) sur nos produits déjà déployés. J’ai également en charge la mise en place des nouveaux process pour les équipes de vérification software et de maintenance.

Conseillerez-vous à un étudiant de l’ECE Paris de faire un VIE ?

Sans hésiter oui. Pour ceux qui souhaiteraient travailler à plus long terme à l’étranger, comme c’est mon cas, c’est une façon efficace d’avoir une idée de ce qui attend et commencer également à voir les opportunités sur place.

Mais au-delà de ça, une expérience internationale est toujours valorisée sur le marché du travail, spécialement dans notre domaine. Cela en apprend beaucoup sur nous aux entreprises : grande capacité d’adaptation, prêt à relever des défis, ouverture d’esprit, capacité à sortir des sentiers battus… On apprend également d’autres façons de travailler, d’autres rythmes de vie, qu’on ne soupçonne pas forcément. Professionnellement, c’est vraiment un gros plus si on tombe sur la bonne mission, en adéquation avec ses envies et ses motivations. Ce que j’ai eu la chance d’avoir.

Humainement parlant, c’est très fort. On en apprend sur nous, on s’ouvre à l’autre… On découvre un pays, une culture différente, on se sort des stéréotypes et préjugés qu’on pouvait inconsciemment avoir. Et on repart avec mille souvenirs dans la tête et souvent des amis sur place prêt à nous accueillir de nouveau quand l’envie nous prendra.

Quels sont vos projets ?

A court terme, toujours Paris, toujours mon entreprise, avec une montée en compétence technique.

Mes projets à moyen terme, je les vois de nouveau à l’étranger et davantage tournés vers le relationnel. Je me connais, je ne tiens pas en place et j’adore le contact avec les gens. Et pourquoi pas toujours avec mon entreprise actuelle !