ece paris ecole ingenieurs

ECE DATING

1 HEURE POUR VOUS CONSEILLER

 

L’ECE Paris propose de vous aider à faire vos choix d’orientation à travers des rencontres personnalisées.

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

17/12/2016

Samedi

28/01/2017

Samedi

25/02/2017

Samedi

18/03/2017

Samedi

20/05/2017

Sur rendez-vous, en fin de journée vous serez alors contacté(e) par le Service des Admissions de l'ECE afin de convenir ensemble d'un rendez-vous.

PORTES OUVERTES

1 JOUR POUR DECOUVRIR L’ECE PARIS

 

Venez à la rencontre de l’ECE Paris pour découvrir la formation d’ingénieur (programme, projets, international, débouchés…).

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

17/12/2016

Samedi

28/01/2017

Samedi

25/02/2017

Samedi

18/03/2017

Samedi

20/05/2017

ECE T@STING

2 JOURS POUR VIVRE COMME UN ELEVE-INGENIEUR

 

Mettez-vous dans la peau d’un élève-ingénieur et venez tester les études d’ingénieur.

je sélectionne
la date souhaitée

Mercredi

04/01/2017

Mardi

07/02/2017

Mercredi

01/03/2017

Mardi

11/04/2017

Mercredi

03/05/2017

contact

  • ECE Paris
    Immeuble POLLUX
    37, Quai de Grenelle
    75015 Paris

    Tel : 01 44 39 06 00
    Fax : 01 42 22 59 02

    www.ece.fr - contact@ece.fr

    Établissement d’enseignement supérieur privé, reconnu par l’État, habilité
    par la Commission des Titres (CTI) à délivrer le diplôme d’ingénieur.

besoin d'une information spécifique .

Vous êtes ,
vous souhaitez

Demande de doc > CANDIDATS INTERNATIONAUX

  • * Champs obligatoires suivant

les actualités
International

Séminaire d’été au Chili en cycle ingénieur, portrait de Pierre-Adrien Bonneau

11
Oct

Pierre-Adrien Bonneau est entré à l’ECE Paris dès la première année de prépa intégrée que propose l’école juste après avoir obtenu un baccalauréat scientifique. Il a effectué en dernière année du cycle ingénieur son séminaire d’été au Chili à UVM (Université partenaire Laureate) avec d’autres étudiants de l’ECE Paris. En effet, tous les étudiants de l’ECE Paris peuvent en dernière année d’ingénieur effectuer un séminaire d’été à l’étranger, ils ont le choix entre de nombreuses destinations telles que les Etats-Unis, le Danemark, l’Irlande, l’Allemagne. Ils peuvent également partir pour un semestre ou une année entière en double diplôme dans des établissements.

 

Mon séminaire d’été était parfaitement en adéquation avec la majeure Énergie et Environnement

Université UVM

 

Peux-tu nous résumer ton parcours au sein de l’ECE Paris ?

Les trois premières années proposées par l’ECE Paris étant généralistes, j’ai pu découvrir les différents secteurs existants et murir mon projet professionnel. En ING3, j’ai d’ailleurs longtemps hésité entre deux spécialités pour choisir ma Majeure : « Énergie et Environnement » et « Ingénierie Financière ». Puis, en plus de mon attirance depuis le lycée pour l’énergie, le marché de l’emploi a fini par me convaincre que cette option était la plus porteuse. Le choix de ma mineure a été très simple, mon investissement dans le domaine associatif de l’ECE Paris a été déterminant et m’a fait prendre conscience que la négociation et la vente me plaisaient énormément. Au final, la mineure « Ingénierie d’affaires» m’a attiré plus que tout.

Je suis également parti à l’international. Tout d’abord, au Canada et plus précisément à l’université de Concordia à Montréal au cours du premier semestre de ma 3ème année. Ce séjour m’a permis de valider ce semestre en langue anglaise, de rencontrer des étudiants venant de différents pays, mais aussi de faire du tourisme le week-end. Ensuite, en 5ème année, j’ai eu le plaisir de partir à Vina del Mar au Chili à l’occasion d’un séminaire d’un mois. Ce premier séjour en Amérique du Sud a été l’occasion de soulever les différentes problématiques des pays en développement et de découvrir le potentiel d’emploi de ce genre de pays est important.

Pourquoi avoir choisi comme destination le Chili ?

Depuis longtemps, je souhaitais découvrir l’Etat du Chili dont j’avais entendu parler et les efforts importants menés par ce pays afin d’acquérir une certaine indépendance énergétique. Ne parlant pas espagnol, je ne pouvais pas suivre un cursus universitaire de six mois. Cependant, M. Philippe Haïk, responsable de la majeure Énergie et Environnement de l’ECE Paris et la direction des relations internationales de l’école ont permis aux étudiants d’étudier les contraintes environnementales et énergétiques du Chili lors d’un séminaire à UVM ( l’université de Vina del Mar).

Cette destination est riche en découvertes. Vivre quelques semaines là-bas m’a donné l’occasion d’être confronté à une culture différente de la nôtre, mais aussi de découvrir les différentes problématiques du pays et les solutions envisagées. De plus, les paysages qui se déroulent sous nos yeux sont uniques et grandioses : imaginez-vous conduire sur une route bordée à droite de la Cordillère des Andes et à gauche d’un désert de cactus; c’est tout juste fabuleux.

Qu’as-tu pensé DE CE séminaire d’été ?

Tout d’abord, il faut savoir que dans la vie de tous les jours l’anglais et le français ne sont pas vraiment répandus. Du coup, j’ai dû apprendre de nombreux mots, voire des phrases entières en espagnol pour me faire comprendre auprès des locaux. Mais rien d’insurmontable ! En revanche, à l’université, l’administration, les professeurs et les intervenants parlent le plus souvent l’anglais, parfois même le français.

Mon séminaire était parfaitement en adéquation avec la majeure Énergie et Environnement que j’ai choisi de suivre en 4ème et 5ème année à l’ECE Paris. Les cours portaient sur les différentes problématiques environnementales, énergétiques, politiques et historiques du pays. Nous avons aussi bien évoqué les énergies renouvelables que les volontés politiques en rapport avec le développement des énergies d’avenir, les réductions des gaz à effet de serre etc… Cela nous a permis de nous sensibiliser un peu plus sur l’environnement. Ce séminaire a enfin été l’occasion de visiter des centrales thermoélectriques dans les environs de Vina del Mar.

Qu’as-tu pensé de la destination ?

Le Chili est une destination superbe ! Pendant notre séminaire nous avons visité Vina del Mar, Santiago, Valparaiso et Concón. Des villes qui valent vraiment le détour ! La découverte du pays s’est aussi traduite par un road trip dans la partie nord du Chili. Nous sommes montés jusqu’à la Serena en passant par la Valle del Elqui ce qui nous a permis de voir de nombreux paysages typiques du Chili et l’Océan Pacifique.

Nos cours étaient dispensés sur deux sites : l’un dans le centre-ville juste à côté de notre auberge de jeunesse, l’autre localisé à l’extérieur de la ville et qui nécessitait de prendre le car pour monter au campus. Des ordinateurs ainsi qu’une cafeteria étaient disponibles sur chacun des deux sites. On a rapidement rencontré des étudiants venant d’Allemagne, des États-Unis et de France qui venaient pour la plupart parfaire leur espagnol, ainsi que des Mexicains (petit clin d’œil à Alberto qui nous a énormément aidé lors de notre séminaire).

Le coût de la vie est équivalent à celui de la France. Sauf pour la location de voiture : nous avons payé à peu près 20€ par personne pour 4 jours. Mon seul regret est de ne pas avoir pu voir le sud du pays, notamment la Patagonie. Nous avons manqué de temps…un mois de séminaire, c’est vraiment trop court pour visiter un pays comme le Chili.

Et pour finir, voici une petite anecdote pour montrer à quel point nous avions bien commencé notre périple. Nous sortions de l’aéroport de Santiago, quand tout à coup nous avons remarqué qu’il manquait quelqu’un. Notre cher Thomas s’était fait embarquer par la douane : il avait emporté dans son sac une pêche de France. Or, il est interdit d’amener des fruits sur le territoire chilien. Pour s’en sortir, il a dû régulariser sa situation avant de se voir dessaisir de son repas.

Quels sont tes projets ?

Au fil de mes études, je réalise que j’ai encore beaucoup de choses à découvrir. En fin de 4ème année, j’ai effectué un stage chez Dalkia (filiale de Véolia) ce qui m’a amené à prendre toute la dimension du poste de chef de projet dans le domaine de l’énergie et de l’environnement. J’aimerais maintenant en apprendre un peu plus sur  l’ingénierie d’affaire et le conseil en trouvant un stage en rapport à la fois avec ma mineure et ma majeure.