ece paris ecole ingenieurs

ECE DATING

1 HEURE POUR VOUS CONSEILLER

 

L’ECE Paris propose de vous aider à faire vos choix d’orientation à travers des rencontres personnalisées.

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

17/12/2016

Samedi

28/01/2017

Samedi

25/02/2017

Samedi

18/03/2017

Samedi

20/05/2017

Sur rendez-vous, en fin de journée vous serez alors contacté(e) par le Service des Admissions de l'ECE afin de convenir ensemble d'un rendez-vous.

PORTES OUVERTES

1 JOUR POUR DECOUVRIR L’ECE PARIS

 

Venez à la rencontre de l’ECE Paris pour découvrir la formation d’ingénieur (programme, projets, international, débouchés…).

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

17/12/2016

Samedi

28/01/2017

Samedi

25/02/2017

Samedi

18/03/2017

Samedi

20/05/2017

ECE T@STING

2 JOURS POUR VIVRE COMME UN ELEVE-INGENIEUR

 

Mettez-vous dans la peau d’un élève-ingénieur et venez tester les études d’ingénieur.

je sélectionne
la date souhaitée

Mercredi

04/01/2017

Mardi

07/02/2017

Mercredi

01/03/2017

Mardi

11/04/2017

Mercredi

03/05/2017

contact

  • ECE Paris
    Immeuble POLLUX
    37, Quai de Grenelle
    75015 Paris

    Tel : 01 44 39 06 00
    Fax : 01 42 22 59 02

    www.ece.fr - contact@ece.fr

    Établissement d’enseignement supérieur privé, reconnu par l’État, habilité
    par la Commission des Titres (CTI) à délivrer le diplôme d’ingénieur.

besoin d'une information spécifique .

Vous êtes ,
vous souhaitez

Demande de doc > CANDIDATS INTERNATIONAUX

  • * Champs obligatoires suivant

les actualités
Recherche

Portrait : Steven Ferrer, promo 2012, a présenté sa publication à la conférence Human System Interaction en Pologne

30
Jul

Steven Ferrer ECE Paris

 

Ancien élève de l’ECE Paris, issu de la majeure Systèmes Embarqués, Steven Ferrer, 24 ans, a su tirer profit de ses années passées au sein de l’école. Après une classe prépa classique, il intègre le cycle ingénieur et décide pour sa dernière année faire un double diplôme à Montréal au sein de l’université partenaire de l’ECE Paris, l’ETS : « Je trouvais que c’était un projet un peu fou et j’hésitais. C’est Christophe Baujault, responsable de la majeure Systèmes Embarqués  qui m’a encouragé à partir et je ne le remercierai jamais assez pour cela. »

 

Steven trouve un travail à Montréal en trois jours seulement, comme coordonnateur en robotique pour la compétition First Robotic : « L’objectif de ce travail était d’aider les jeunes en décrochage scolaire, en les rattachant à la technique. Pour moi ce n’était vraiment pas un travail, mais du plaisir, je vivais de ma passion. »

 

Au sein de son programme de maitrise en recherche, il choisit de rédiger un article sur la robotique de l’aide à la personne. « Le Canada manque cruellement d’ergothérapeutes pour traiter les patients qui ont subi des accidents vasculaires cérébraux, je me suis demandé comment la robotique pouvait leur venir en aide ».

 

Afin d’aider les patients à réapprendre les gestes simples du quotidien, Steven a créé un logiciel qui donne un retour visuel sur les gestes qui sont effectués à l’aide d’un robot, de telle sorte que l’ergothérapeute n’a plus qu’à sélectionner le mouvement à réaliser : « J’ai mis en place des exercices avec des professionnels,  des gestes simples de tous les jours, comme par exemple attraper un verre pour boire. Le logiciel récupère ensuite toutes les données de déplacement. » L’objectif est de motiver les patients avec des exercices concrets et de pouvoir quantifier l’évolution de la thérapie au fil du temps.

 

Son article lui a ouvert les portes de la conférence Human System Interaction (HSI) à SOPOT en Pologne. Les retours sur sa publication furent très bons : « Les chercheurs furent intéressés par le côté “sécuritaire” du robot, j’ai même eu l’honneur d’être le « Chairman » de la session (c’est-à-dire la personne responsable du temps de parole de chaque participant et la personne qui  donne la parole lors de la phase des questions.) »