ece paris ecole ingenieurs

ECE DATING

1 HEURE POUR VOUS CONSEILLER

 

L’ECE Paris propose de vous aider à faire vos choix d’orientation à travers des rencontres personnalisées.

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

17/12/2016

Samedi

28/01/2017

Samedi

25/02/2017

Samedi

18/03/2017

Samedi

20/05/2017

Sur rendez-vous, en fin de journée vous serez alors contacté(e) par le Service des Admissions de l'ECE afin de convenir ensemble d'un rendez-vous.

PORTES OUVERTES

1 JOUR POUR DECOUVRIR L’ECE PARIS

 

Venez à la rencontre de l’ECE Paris pour découvrir la formation d’ingénieur (programme, projets, international, débouchés…).

je sélectionne
la date souhaitée

Samedi

17/12/2016

Samedi

28/01/2017

Samedi

25/02/2017

Samedi

18/03/2017

Samedi

20/05/2017

ECE T@STING

2 JOURS POUR VIVRE COMME UN ELEVE-INGENIEUR

 

Mettez-vous dans la peau d’un élève-ingénieur et venez tester les études d’ingénieur.

je sélectionne
la date souhaitée

Mercredi

04/01/2017

Mardi

07/02/2017

Mercredi

01/03/2017

Mardi

11/04/2017

Mercredi

03/05/2017

contact

  • ECE Paris
    Immeuble POLLUX
    37, Quai de Grenelle
    75015 Paris

    Tel : 01 44 39 06 00
    Fax : 01 42 22 59 02

    www.ece.fr - contact@ece.fr

    Établissement d’enseignement supérieur privé, reconnu par l’État, habilité
    par la Commission des Titres (CTI) à délivrer le diplôme d’ingénieur.

besoin d'une information spécifique .

Vous êtes ,
vous souhaitez

Demande de doc > CANDIDATS INTERNATIONAUX

  • * Champs obligatoires suivant

les actualités
International

Portrait d’Hélène Maria, actuellement en semestre d’échange international au sein de l’université RMIT en Australie

18
Sep

Helene Maria sejour international Australie

Quel est votre parcours ?

Je suis arrivée à l’ECE Paris juste après mon bac. J’ai tout de suite adoré cette école. Je me suis donc inscrite à plusieurs associations dont la liste BDE Alive (le Bureau des Elèves) pour être au plus près des étudiants!

J’ai aussi eu la chance de partir à Montréal pendant un semestre en troisième année du cycle ingénieur, et cette expérience m’a donnée envie de repartir étudier dans un pays anglophone. Dans cette optique j’ai choisi l’option internationale en quatrième année pour perfectionner mon anglais. Et cela a été bénéfique car j’ai réussi à obtenir mon IELTS (International English Language Testing System)  pour pouvoir partir en cinquième année pendant un semestre en Australie!

Pourquoi avoir choisi cette destination ?

Je voulais partir dans un pays anglophone et être immergée dans une nouvelle culture totalement différente de la culture européenne. L’Australie s’est donc imposée comme la destination parfaite. Je savais en la choisissant que j’allais avoir un nouveau point de vue sur le monde et que j’allais découvrir des gens supers, et des paysages à couper le souffle.

Quelles ont été vos premières impressions en arrivant sur le campus ?

Nous avons tous découvert le campus lors de la semaine d’intégration pour les étudiants internationaux. D’abord on a vu qu’il était vraiment situé dans le centre, donc vraiment pratique! En arrivant là-bas, on a découvert des locaux neufs et très design. Puis en découvrant le plan de l’université nous avons réalisé à quel point l’université est grande. En effet elle possède de nombreux bâtiments dans le centre de Melbourne. Il y a environ 70 000 étudiants et en se baladant dans les locaux, on se rend compte qu’il y a vraiment des gens de tous les horizons qui étudient des choses très différentes allant de la mode à l’aéronautique en passant par le design.

Pouvez-vous nous présenter le campus ?

Le campus se compose de plus 80 buildings regroupés dans le centre. Il y a aussi deux autres campus à l’extérieur de la ville. Nous avons la chance d’être dans la city, ainsi il est très facile d’y accéder et beaucoup de boutiques/bars/restaurants sont très proches de celles-ci. Le campus possède beaucoup d’équipements, on y trouve des salles Mac et des dizaines de salles PC ce qui est très pratique pour des étudiants en informatique comme nous. Il existe aussi des salles réservées aux étudiants avec cuisine et imprimantes où beaucoup d’étudiants vont en attendant le début de leurs cours.

En tant qu’étudiants étrangers, nous devons suivre quatre modules différents. Ainsi nous avons réussi à organiser notre emploi du temps pour avoir le jeudi et vendredi de libre, donc on profite de 4 jours de week-end par semaine pour découvrir la ville, quand on ne retourne pas à l’université pour finir nos projets.

Quels enseignements suivez-vous là-bas et qu’en pensez-vous ?

J’ai choisi la majeure Systèmes d’Information, ainsi je suis quatre cours d’informatique : Data Wharehousing, Développement Iphone, Technologies Web, et Ergonomie. Dans chaque module nous avons 2h d’amphi et 2h de TD-TP.

Ces cours ne se ressemblent pas beaucoup dans la méthodologie. En Développement Iphone, nous ne sommes notés que sur les projets et sommes un peu livrés à nous même quand vient le temps de coder, alors que dans le cours de Technologies Web, les professeurs sont vraiment à l’écoute.

Pour les prochains étudiants venant ici, je recommanderai sans hésitation “Web development technology”, c’est le seul cours vraiment tourné entreprise. Les professeurs sont vraiment patients et à l’écoute.

Quels sont pour vous les bénéfices de ce séjour ?

D’abord une aisance en anglais. En rencontrant d’autres étudiants étrangers comme nous, on se rend compte qu’on a à peu près le même niveau d’anglais, donc on parle sans trop avoir honte de faire quelques fautes de grammaires. Mais après quelques semaines passées ici, je peux dire que je suis capable de comprendre tous les australiens sans soucis (bon à part quelques-uns qui ont un très fort accent).

J’ai aussi eu la chance de voyager à l’intérieur de l’Australie et j’ai rarement vu d’aussi beaux paysages. Ces voyages m’ont aussi appris beaucoup sur la culture ici, comme les traditions aborigènes à Alice Springs par exemple. Après ceux-ci, j’ai envie d’en refaire de nouveaux et d’en apprendre plus sur ce que la nature australienne peut offrir. Avant ce voyage, je rechignais un peu à faire des randonnées, ici, je voudrais en faire tous les jours tellement on découvre des choses magnifiques à chaque pas!

Sur quoi allez-vous vous orienter vers la ensuite ? Quels sont vos projets professionnels ?

Mon billet d’avion retour est prévu pour fin décembre, à la suite de quoi mon équipe et moi réaliseront notre Projet de Fin d’Etude appelé “IatroGenius” (ndlr : 2ème prix aux ECE Innov’Awards 2013). Ce projet me tient beaucoup à cœur car nous avons commencé à le développer l’an dernier et nous avons même gagné un prix pour nous encourager à le continuer. Ainsi l’objectif serait de le continuer en start-up. Nous comptons donc sur l’aide de l’ECE Paris sur ce point, car elle a déjà permis à de nombreuses start-up de se lancer et maintenant beaucoup d’entre elles sont prometteuses.

Avez-vous des anecdotes à nous raconter sur la vie là-bas ?

D’abord les australiens adorent les français, j’ai réussi à avoir deux entretiens pour un job juste grâce à mes origines.

Ensuite on se croirait un peu dans un jeu vidéo à chaque croisement car les passages piétons font un bruit de sabre laser à chaque fois qu’ils passent au vert!

Ici les pigeons sont remplacés par des perroquets multicolores.

Quel est l’événement le plus incongru auquel vous ayez assisté ? Ou le plus gros choc culturel ressenti ?

C’est la gentillesse des gens. Charles Lahaye avec qui j’étudie ici, a laissé son vélo non attaché pendant 4 jours devant une gare et rien n’a été volé. J’ai aussi parlé à un australien qui m’a dit qu’il avait gardé son vélo pendant 4 ans sans l’attacher. Ici on se sent vraiment en sécurité, même dans le métro à 1h du matin, on ne se sent pas menacé.

Cela change un peu de Paris et c’est très agréable!