Edouard Branly, la naissance de la télégraphie sans fil

Edouard Branly : père de la radio et ami de l’Ecole Centrale de TSF. (photo extraite du Guide des Carrières de l'E.C.T.S.F.E. : Collect. Jacques Rambaud)

Alors qu’il mène des recherches sur la conductivité des matériaux, Edouard Branly découvre la radioconductivité qui permet de détecter une onde électromagnétique. Père de la radio il adresse le 14 Février 1937 une dédicace à l'Ecole Centrale de TSF qui sera reproduite par la suite dans de nombreuses publications et insertions publicitaires. (source : le Guide des Cariières de l’Ecole Centrale de TSF)

Curiosité scientifique au départ due aux expériences d’Edouard Branly la TSF va rapidement devenir un procédé de communication à distance avec ses développements industriels et commerciaux sous l’impulsion de Guglielmo Marconi. En fait la TSF n’est pas l’invention d’un homme mais le résultat d’un ensemble de travaux à la fois théoriques et expérimentaux contribuant chacun à mieux comprendre un phénomène électromagnétique pour être capable de le reproduire, de le maîtriser, et pour finalement l’utiliser de façon fiable au point d’en faire un outil de communication moderne à une époque où la télégraphie sur fil est présente dans le monde entier.

En 1868 le savant écossais James Clerk Maxwell avance l’idée de l’existence d’ondes électriques analogues aux ondes lumineuses. Sa théorie le conduit à proposer une série d’équations du champ électromagnétique avec lesquelles il opère une véritable synthèse qui englobe l’électricité, le magnétisme et l’optique. Mais ce n’est qu’en 1888 qu’Heinrich Hertz parvient à démontrer expérimentalement l’existence des ondes électromagnétiques.

Edouard Branly connaît les travaux de Hertz. Mais à l’époque il travaille sur la conductibilité électrique des matériaux et c’est presque par accident qu’il réalise un dispositif confirmant les données de Hertz. Le 24 Novembre 1890 Edouard Branly découvre le principe de la radioconductivité grâce à un tube de limaille de fer qu’il acceptera à regret par la suite d’appeler cohéreur, adaptant en français le terme « to cohere » utilisé par l’Anglais Oliver Lodge dans ses travaux.

Mais Edouard Branly est avant tout un scientifique, un chercheur et l’application commerciale de cette découverte ne l’intéresse pas. Il fit donc généreusement don de sa découverte au monde, laissant à d’autres le soin de tirer partie de cette propriété qu’a un radioconducteur de détecter une onde électromagnétique. D’autres chercheurs vont s’appliquer à répéter l’expérience de Branly dans le monde en essayant d’augmenter la distance entre le générateur d’étincelles et le récepteur. Parmi ceux-ci figurent le Français Eugène Ducretet, le Russe Alexandre Popoff, l’Anglais Oliver Lodge, l’Américain d’adoption Nikola Tesla.

Ce dernier est convaincu dès 1892 que bientôt on disposera d’une solution permettant la transmission à distance de signaux intelligibles au moyen de ces ondes « hertziennes ». Mais c’est l’Italien Guglielmo Marconi qui, bien que n’étant pas un scientifique, va percevoir tout l’intérêt qu’il peut y avoir à utiliser la découverte de Branly pour établir des communications à distance . Il va donc avec talent savoir associer les découvertes, les procédés et les dispositifs développés par d’autres chercheurs pour parvenir à établir de véritables communications à distance sans fil. De là naitra la télégraphie sans fil puis la téléphonie sans fil.

En Mars 1899 Marconi réalise une première liaison transmanche entre Douvres et Wimereux près de Boulogne-sur-Mer. Le 29 Avril de la même année il adresse un télégramme par télégraphie sans fil à Edouard Branly reconnaissant officiellement l’importance décisive qu’avait joué 9 ans auparavant la découverte du savant français.

«  MR MARCONI ENVOI A MR BRANLY SES RESPECTUEUX COMPLIMENTS PAR LE TELEGRAPHE SANS FIL A TRAVERS LA MANCHE CE BEAU RESULTAT ETANT DU EN PARTIE AUX REMARQUABLES TRAVAUX DE M BRANLY . »

JJ Wanègue

Vous voulez réagir ou témoigner de vos propres expériences au sein de l'ECE ?

Témoigner